L'Armada, la liste des bateaux !

_

Armada 2019 à Rouen - La liste des bateaux

Armada 2019 à Rouen - La liste des bateaux
_

Armada 2019 à Rouen - La liste des bateaux

Armada 2019 à Rouen - La liste des bateaux
_

Armada 2019 à Rouen - La liste des bateaux

Armada 2019 à Rouen - La liste des bateaux
_

Armada 2019 à Rouen - La liste des bateaux

Armada 2019 à Rouen - La liste des bateaux

Armada, les plus beaux navires sont à Rouen ! 

L’Armada 2019, un des plus important événement promet d’être un moment exceptionnel ! Avis aux matelots ! Les plus majestueux navires venus du monde entier sont attendus à Rouen du 6 au 16 juin 2019. On vous met dans la confidence.

  • L'Atlantis

Le bateau, un trois-mâts goélette appartenant à la compagnie The Tallship Company des Pays-Bas est une réplique d’une frégate anglaise de 1745. L’Atlantis été présent à plusieurs éditions de l’Armada en 1994, 2008 et 2013.

Son histoire : construit en 1905 à Hambourg, le navire est sans mât à l’origine. Sous le nom de « Elbe 2 », il commence sa carrière comme bateau-phare, c’est à dire destiné à faciliter la navigation en indiquant un danger à l’approche des côtes, à l’embouchure de l’Elbe. Puis son propriétaire le transforme en un voilier de croisière dans les années 80 pour naviguer dans les Caraïbes sous le nom de « l’Atlantis ». C’est en 2005 qu’il intègre la compagnie des Pays-Bas qui le rénove et en fait un trois-mâts goélette.

  • Le Belem

Le célèbre mât vieux de 122 ans a confirmé sa venue pour l’Armada 2019 ! C’est un fidèle de l’évènement puisqu’il était présent en 1994, 1999, 2003 et 2013.

Son histoire… Il a été construit à Nantes en 1896 pour le transport de marchandises, notamment pour le transport de cacao. En 1914, il devient obsolète, le Belem est transformé pour entamer une nouvelle vie en tant que navire de croisière luxueux et devient un bateau à moteur.

Saviez-vous que le navire a été classé au titre des monuments historiques en 1984 ?
Il est le dernier trois-mâts barque français à coque en acier en état de naviguer et le second plus grand voilier restant en France ! « Trois-mâts barque »? C’est-à-dire que le Belem a deux mâts gréés en voiles carrées et un mât gréé en voiles auriques, de forme quadrangulaire non symétrique.

La devise du Belem est : « Favets Neptunus Eunti ! (Nesptune favorise ceux qui partent)

  • L'Étoile du Roy

Le navire est un trois-mâts carré, une réplique en bois proche d'une frégate corsaire malouine de 1745. Sous le nom de Grand Turk, le bateau était présent à l’Armada 2003, 2008 et 2013.

Son histoire : construit en 1996 en Turquie, il est un peu une star puisqu’il apparait dans une série télévisée britannique « Homblower » et dans des films au cinéma. Son pont ouvert est équipé de canons, encore fonctionnement à ce jour. En 2010, il a été rebaptisé « l’Étoile du Roy » par son nouvel acquéreur, Étoile Marine Croisière. Il devient le second plus grand navire traditionnel français.

  • Gulden Leeuw

Le navire est une goélette à hunier à trois-mâts construit pour le ministère Danois de l’agriculture et de la pêche. Présent à la dernière Armada en 2013, les visiteurs seront heureux de le retrouver ou de le découvrir pour l’édition 2019.

Son histoire : construit en 1937 sous le nom de Dana pour la navigation en haute mer et en eaux glacées, il est utilisé pour la recherche en biologie marine, dans les eaux danoises et internationales. Il devient ensuite un navire de soutien dans l’offshore sous le nom d’Esvagt Dana. En 2000, il est vendu à l’école navale Danoise et rebaptisé « Dana Nybord ». Il subit en 2007 de nombreuses transformations suite à son acquisition par la société néerlandaise de bateaux charters. Ce bateau est aujourd’hui un magnifique voilier pouvant transporter jusqu’à 200 personnes pour des sorties à la journée.

  • L'Hermione

L’Hermione est une réplique du navire de guerre français en service de 1779 à 1793. Une frégate dite légère, elle est réputée pour sa vitesse et sa maniabilité. Elle porte également 26 canons pouvant tirer des boulets de 12 livres. L’Hermione sera présente pour la première fois pour l’édition 2019 de l’Armada.

Son histoire : L’Hermione est construite en 1778, en pleine guerre d’indépendance américaine et est mise à flot 6 mois plus tard en 1779. Elle est ensuite testée avec succès dans le golfe de Gascogne. L’Hermione réalise des débuts brillants au large des côtes françaises avec la capture de plusieurs corsaires anglais et navires marchands. Elle va ensuite faire plusieurs voyages jusqu’aux côtes américaines. En 1782, la guerre bascule du côté des insurgés américains que Louis XVI soutient, la frégate regagne la France. C’est en 1793 que le navire prend part à la guerre de Vendée, posté durant 3 mois dans l’embouchure de la Loire pour appuyer les troupes républicaines, il sombre sur des rochers au marge du Croisic. Grâce à l’association Hermione-La Fayette, la réplique de ce bateau respecte l’authenticité historique et lui permet de naviguer à nouveau en 2014.

  • Le Mir

L’un des plus longs voiliers au monde ! Le Mir, un navire russe de type trois-mâts, construit en 1987, affiche une longueur de 108 m ! Le bateau était présent aux éditions 1999, 2003 et 2008 de l’Armada.

Son histoire : construit au chantier naval Lénine de Gdansk en Pologne, il est la propriété de l’Académie Nationale Maritime Russe comme navire-école. Le bateau participe également à de nombreuses courses de grands voiliers, il est le vainqueur en 1992 de la course Regatta Columbus. Le Mir signifie en russe « la Paix ». Son port d’attachement est Saint-Pétersbourg