Liste

Cathédrale Notre-Dame de Rouen

Place de la Cathédrale 76000 ROUEN / Vallée de Seine

Située au cœur du quartier médiéval de Rouen, capitale de la Normandie, la Cathédrale Notre Dame fait partie des monuments nationaux qui constituent à la fois le patrimoine et l’histoire de notre pays. Avec sa flèche qui monte à plus de cent-cinquante mètres, elle rayonne sur tout le méandre de Seine sur lequel la ville s'est posée. D'où que l'on vienne, elle est là! Magnifiée par Claude Monet dans sa série des cathédrales, chaque touriste n'a qu'une envie : la découvrir de plus près !

Arrivée sur le parvis je me sens toute petite et mon appareil photo a du mal à saisir l’édifice en entier par manque de recul. La façade de la cathédrale de Rouen est un véritable musée de la sculpture du Moyen-Age. C’est une avalanche de pierres taillées. Mais qui sont tous ces personnages ? m'interroge-je. Je prendrai une visite guidée avec l’Office de Tourisme de Rouen situé juste en face pour en savoir plus, mais pour l’instant je préfère observer par moi-même.

Comme beaucoup de cathédrales, sa construction cumule les siècles. Il paraît qu’avant Rouen était un camp romain et qu’à l’emplacement de la cathédrale était installée la tente du commandant. Les styles architecturaux sont multiples mais le gothique flamboyant prédomine ici avec ces ouverture sen forme de chandelles allumées. A gauche, il y a la Tour Saint-Romain qui domine le parvis, mais je rentre par le portail sous la Tour de Beurre qui a été construite à l’époque par un impôt sur le beurre. Pas étonnant en Normandie !
Cette façade est la toile de spectacles son et lumières proposés aux habitants et aux touristes à chaque été, et ce depuis plusieurs années. Je ne le manque jamais, une ou plusieurs fois dans la saison d'ailleurs!

A l’intérieur, je suis époustouflée par la hauteur de la nef avec près de vingt-huit mètres. C’est gigantesque ! Même si la construction de l'édifice a débuté dans le style roman, j'observe toute la hauteur du gothique avec les arcs boutants, les contreforts visibles à l’extérieur qui donnent à l’architecture des allures de pattes d’araignée. Je passe sur l’un des collatéraux où une multitude de petites chapelles se succèdent. Le plus étonnant ce sont les vitraux qui diffusent une lumière abondante et colorée. Avec l’ensemble de son patrimoine religieux, Rouen serait le premier musée du vitrail.
A la croisée du transept c’est encore du grandiose qui s'offre à moi! La Tour carrée est vertigineuse et forme un véritable puits de lumière. Le chœur est là. Je le saisis d’un seul regard avec ses belles voûtes en croisée d’ogives. Mais je décide d’en faire le tour en passant par le déambulatoire nord pour y découvrir les gisants de quatre des grands Ducs de Normandie, à commencer par celui de Rollon et de Richard Cœur de Lion. Dans ce déambulateur nord, je tombe sur un vitrail assez particulier du XIIIe siècle, originaire de la construction de la cathédrale et qui raconte la vie de Saint-Julien l’Hospitalier, dont Flaubert fut inspiré pour l’écriture d’un conte.
Les grandes statues originales du parvis, descendues et restaurées, sont installées tout le long du parcours du déambulatoire. Elles sont monumentales et impressionnantes et l’on peut apprécier la précision de la taille de la pierre. C’est formidable ! D’habitude si hautes et inaccessibles, elles sont là près de nous et aucun détail ne nous échappe.

Ce qui est fou dans ces grands édifices religieux, c’est le son qui se propage avec clarté et résonnance, trahissant ainsi l’immensité de l’espace. J'entends d'ailleurs les voix qu'une chorale utilisera les lieux pour un prochain concert. Il faut dire que l'acoustique est exceptionnelle!

Je décide de sortir par le portail des Libraires au nord donnant sur une cour. Avant de passer les portes, je ne résiste pas à prendre en photo un escalier en pierre sculptée, somptueux et tellement "instagrammable" comme le dit souvent ma fille!
Me voici dehors, où je découvre à nouveau un travail de la pierre impressionnant. Le tympan montre une scène du Jugement dernier qu’accompagne un fantastique bestiaire dans des petits médaillons carrés. Dans un coin il y a même un évêque transformé en cochon, ce qui déclenche en moi un sourire très amusé.

En parlant d’évêque cochon je ne peux pas m’empêcher de penser au procès de Jeanne d’Arc, dont l’Historial est juste à côté dans la rue Saint-Romain et que je visiterai après une pause gourmande que je m'accorde dans le salon de thé juste en face du portail.

Période d'ouverture

Toute l'année
Lundi 14:00 - 18:00
Mardi 09:00 - 12:00 14:00 - 18:00
Mercredi 09:00 - 12:00 14:00 - 18:00
Jeudi 09:00 - 12:00 14:00 - 18:00
Vendredi 09:00 - 12:00 14:00 - 18:00
Samedi 09:00 - 12:00 14:00 - 18:00
Dimanche 09:00 - 12:00 14:00 - 18:00
Basse Saison

Services : Boutique

Visites individuelles

Boutique en accès libre et gratuit : oui

Tarifs

Modes de paiement : Carte bleue, Espèces, Eurocard - Mastercard, Paiement sans contact, Virements, Visa

moteur de recherche Caravelis - informations touristiques SITA