Liste

Mémorial du 19 août 1942

Place Camille Saint-Saëns 76200 DIEPPE / Côte d'Albâtre

Théâtre, au propre comme au figuré, d'événements liés à l'Opération Jubilée, le Mémorial du 19 août 1942 est un des sites phares du tourisme de mémoire de la Seconde Guerre Mondiale sur la Côte d'Albâtre, en Normandie. Partez avec nous dans sa visite pleine d'émotion et d'authenticité.

C'est accompagnée d'Hélène, une amie d'enfance originaire du Cotentin, où les évènements de la Seconde Guerre Mondiale restent encore dans la mémoire collective, que je visite ce jour le Mémorial du 19 août 1942. Les deux passionnées de visites culturelles que nous sommes nous réjouissons de ce que nous allons découvrir...

Arrivées à Dieppe, nous voilà étonnées d’arriver devant un théâtre à l’italienne situé au pied du grand château. Mais c'est bien là, la signalétique en atteste! A quoi cela peut-il ressembler à l'intérieur ?
Dans le hall d’entrée, un petit public attend le début de la visite et nous nous joignons à eux. La visite guidée commence au pied de l’escalier d’honneur avec l’évocation de la date du 19 août 1942, l’histoire des 1197 tués dans cette opération militaire (dont 913 Canadiens), puis d’apprendre la libération de Dieppe en septembre 1944 par l’infanterie canadienne. Dans l’escalier nous sont présentés des objets rappelant la partie aérienne du Raid Jubilée qui est le nom officiel de cette opération.

Nous apprenons que le Mémorial est implanté dans l’ancien théâtre municipal de Dieppe, construit en 1826 par la ville de Dieppe pour la Duchesse de Berry, au début de la vogue des bains de mer.
Notre guide nous explique alors le rapport entre le théâtre et le musée. En fait, lors de l’opération d’août 1942, le bâtiment a été le lieu où de nombreux blessés se sont réfugiés et revêt donc une importance historique et mémorielle. Le théâtre, resté longtemps fermé, fait l’objet d’un partenariat entre la Ville de Dieppe et l’association Jubilée, ayant pris la même dénomination que le Raid, pour y installer une muséographie autour de sa propre collection d’objets et de documents à partir de 2002. Notre guide nous informe que ce sont les bénévoles de l’association qui s’activent autour de la vie du musée : archivage, entretien, accueil des publics, communication.

Après ces précieuses explications, nous découvrons le cœur du théâtre et prenons place face à la scène. Et là, magie du lieu : le théâtre se transforme en cinéma avec la projection d’un film de l’INA retraçant les différentes opérations militaires qui ont eu lieu autour de Dieppe. "C’est toujours émouvant ces vieilles images noir et blanc montrant la violence de la guerre" me chuchote Hélène.
En effet, différents débarquements de grande envergure sont opérés sur 14 km de plage autour de Dieppe pour détruire et maîtriser certaines installations allemandes avec près de 6 000 hommes. Mais c’est sur la plage de Dieppe qu’aura lieu le massacre des Anglo-canadiens. Les soldats tombent comme des mouches. L’effet de surprise n’a pas été possible et les allemands ont pu réagir rapidement.

Après ce moment d’images poignantes, nous abordons une visite libre où chacun part butiner sur une dizaine de modules dans une muséographie faite d’objets, de costumes militaires, de photos et de textes ainsi que des maquettes, des médailles dans des vitrines. Avec le recul et grâce à tous ces documents nous mesurons l’importance historique de cet événement tragique sur la côte d’Albâtre dans la construction de l’opération Overland qui mènera à la Libération de la Normandie et de la France.

Nous voici à présent arrivées à sortie dans le hall d’honneur du théâtre, consacrée au recueillement et au travail de mémoire. Un hommage est rendu à tous les disparus du Raid, civils comme militaires. Des galets provenant de la plage de Dieppe ont été mis en scène pour évoquer le lieu où sont tombés les Canadiens. Des coquelicots commémoratifs, symbolisant les vies Anglo-canadiennes, y ont été déposés. Une fois de plus l'émotion me saisie.

A la sortie du Mémorial, nous restons un instant silencieuses. Nous venons de passer un moment au cœur de l’histoire dans ce théâtre qui fut le lieu d’une « véritable scène de guerre ».

Pour nous remettre de ces émotions, quoi de mieux qu'un grand bol d'air marin le long du front de mer tout proche. Hélène ne connaissait pas les galets de la Côte d'Albâtre, et je peux vous dire qu'elle a apprécié son massage de pieds!


Actuellement : Port du masque obligatoire, plexiglas à l'accueil, gel hydroalcoolique à disposition, sens de visite obligatoire, chaises pour le visionnage du film à 1 m de distance, film écourté.
Limité à 10 personnes à la fois dans le musée.
Port du masque obligatoire, plexiglas à l'accueil, gel hydroalcoolique à disposition, sens de visite obligatoire, chaises pour le visionnage du film à 1 m de distance, film écourté.
Limité à 10 personnes à la fois dans le musée

Services : Boutique

Visites individuelles

Durée moyenne de la visite : 50 min

Langues parlées : Anglais, Allemand
Langues de visite : Anglais, Allemand

Boutique en accès libre et gratuit : oui

Tarifs

Tarif de base - Adulte Plein tarif jusqu'à 4.00€
GratuitéJusqu'à 15 ans jusqu'à 16 ans
Tarif groupe adulteDe plus de 10 personnes · Sur réservation jusqu'à 3.00€

Modes de paiement : Carte bleue, Cartes de paiement, Chèques bancaires et postaux, Espèces

Paypal si paiement d'avance (http://paypal.me/AJUBILEE)

moteur de recherche Caravelis - informations touristiques SITA