Les recettes et spécialités Normandes

La gastronomie normande est riche en produits très variés : la campagne offre des produits originaux comme le cresson ou très populaires comme les pommes produites en de nombreuses variétés. La Côte d'Albâtre abonde en produits de la mer. Les animaux de basse-cour sont également très présents dans les recettes seinomarines, le canard de Rouen ou la poule de Gournay sont des classiques de nos assiettes. Le lin a également toute sa place dans la gastronomie seinomarine. Il apporte une petite touche sucrée et une saveur proche de celle de la noix à vos plats ou vos gâteaux grâce à ses graines ou son huile. Le cidre* de pomme accompagne ou agrémente également les plats sucrés et salés (poulet ou lapin sont délicieux cuisinés au cidre avec une bonne crème fraîche de ferme). La Seine-Maritime est également le berceau du Neufchâtel, ce fromage en forme de cœur ou de brique qui se cuisine à toutes les sauces, dans vos quiches, hamburgers, soupes ou encore sur vos pommes de terre en gratin !

Liste

Le soufflé à la Bénédictine de Fécamp

Temps de préparation20 minutesTemps de cuisson20 minutesDifficultéMoyenBudgetMoyen
Dessert

La légende raconte que la Bénédictine de Fécamp était un élixir de santé qui aurait été mis au point par un moine vénitien, Dom Bernardo Vincelli à l’abbaye de Fécamp en 1510. Cet alchimiste et herboriste, aurait distillé quelques une des plantes médicinales qu’il trouvait en abondance sur le plateau cauchois. Le breuvage aurait été très apprécié par le roi François Ier. Au fil des années, la recette initiale aurait été perdue, puis retrouvée en 1863 par le négociant en vin, Alexandre Le Grand.

La Bénédictine est largement utilisée dans la gastronomie Normande.Comme le roi François Ier, appréciez la Bénédiction grâce à l’une des recettes les plus fameuses à base de cet alcool : le soufflé à la Bénédictine de Fécamp.

Ingrédients (pour 4 personne(s))

  • 1 grosse noix de beurre
  • 2 cuillères à soupe de farine
  • 2 cl de Bénédictine de Fécamp
  • 90 g de sucre semoule
  • 3 dl et demi de lait
  • 100 g de fruits confits
  • 4 oeufs
  • 5 blancs d'oeufs
  • Sucre glace
  • 1 gousse de vanille

Préparation

Commencez par faire macérer à la bénédictine les fruits confits en petits morceaux.

Beurrez grassement un moule à soufflé, ou à défaut un légumier.

Passez dedans et autour une poignée de sucre semoule. Mettez ensuite le tout à bouillir avec la vanille.

Séparez les 4 jaunes des blancs et dans une terrine, travaillez au fouet le sucre, les jaunes, ajoutez et mélangez la farine, puis les fruits confits avec la liqueur.

Montez fermement les 5 blancs et mélangez délicatement de 1/3 avec la préparation, puis le 1/3 et enfin le reste en coupant et en soulevant la pâte à la spatule.

Garnissez le moule d’abord.

Poudrez de sucre glace.

Passez ensuite au four moyen 20 minutes.

Évitez de bousculer le moule pendant la cuisson et d’ouvrir trop souvent la porte.

Votre soufflé est prêt à être dégusté.

Bon appétit !

moteur de recherche Caravelis - informations touristiques SITA